Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 00:00

           Lambeaux d’écriture  isolés, incapables de faire agencement, de s’agréger, de faire sens dans des connexions fictionnelles viables. Rebelles, indépendants, trop riches ou lieux communs, insignifiants peut-être, dans toutes les configurations trop éloignés des autres. Valant pour eux-mêmes et livrés tels : bruts.

 

 

 

      Raboter l’orgueil ; tenter de le plier à des courbes douces anéantissant ses angles aigus de susceptibilité et d’humeur exacerbée ; le rendre lisse ; lisse et rond le rendre doux ; doux au toucher quand on passera la main autour comme sur une boule de bois travaillé et verni le rendre inoffensif ; rond et inoffensif faire qu’il se rende ; c’est ça.

      Qu’il se rende ; rond et inoffensif.

      Le rendre d’équerre et réajuster ses aspirations folles au niveau réel de tes désirs le rendre muet ; c’est ça.

        Muet.

     Le ramener de force à sa creuse réalité le rendre au rien ; au rien qui est sien le soumettre à la stricte nécessité géométrique du monde ; du monde tel qu’il est. 

       Laisser son moi respirer.

 

BRUTS #2

Partager cet article

Repost 0
commeunratfaitsonterrier - dans Bruts
commenter cet article

commentaires

PEGOUD Stéphane 12/07/2012 21:11

Il y a des mots qui touchent profondément.

Merci.

Parce que c'était lui parce que c'était moi.

commeunratfaitsonterrier 27/08/2012 12:51



Merci à toi.