Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 08:12

La disparition, acte 2, extrait 1

Le destin est un rail sur lequel glissent nos existences.

Des heures à tenir les murs du poids de sa carcasse gonflée d’ennui et à regarder comme un yoyo bringuebalant monter et descendre la cabine, peut-être l’a-t-il compris lui aussi.

C’est aujourd’hui que les nôtres doivent véritablement se croiser. Pour n’en faire qu’un. Aujourd’hui : le jour où c’est arrivé et où je dois pour la première et dernière fois te raccompagner jusque chez toi.

Repost 0
commeunratfaitsonterrier - dans La Disparition
commenter cet article
18 novembre 2014 2 18 /11 /novembre /2014 08:10

La disparition, acte 2, extrait 2

Je sens ta présence.

Je sais où tu es.

J’ai appris à te connaître ; goûter les fins lambeaux de chaleur dans les traces que je suivais ; percevoir et doser ta souffrance à travers ta démarche, la longueur de tes pauses, l’insistance de tes regards, ta manière de recracher à la face de tes Pères ta fumée.

Tu es devenue au fil du temps ce mat qui s’élève en permanence au-dessus de la multitude uniforme et anonyme de la ville, quelle que soit la fenêtre ou la porte derrière laquelle tu as choisi de te dissimuler. Gardienne du phare, vigie des eaux troubles de mon âme tu m’indiques constamment et malgré toi la route à suivre, la direction pour arriver à bon port.

Le vent toujours débusque sa proie.

Repost 0
commeunratfaitsonterrier - dans La Disparition
commenter cet article
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 15:49
Et dans l’imminence de l’instant au creux duquel nos destins doivent véritablement se fondre ensemble, je sais que l’un et l’autre nous nous dirigeons vers la lumière. Celle de derrière les ténèbres ; de derrière le mal ; du bout du tunnel.

La disparition, Acte 2 | Gilles Piazo & Rith Banney

 

Mon nouveau texte, La Disparition Acte II, est dès à présent disponible sur le site de mon éditeur : La matière noire.

Ainsi que dans toutes les bonnes librairies en ligne !

 

« La disparition » est un triptyque en noir et blanc à l’atmosphère angoissante. Rith Banney propose un véritable thriller photographique, un film noir en trois épisodes indépendants, trois story-boards découpés selon un même schéma narratif, trois bobines dont la bande-son a disparu.

Trois auteurs contemporains proposent leur vision de ces histoires, lient les séquences, et donnent à entendre ce qu’il se trame dans, et au-delà du cadre.

« La disparition » se compose de 3 séries de 15 clichés : 3 actes, 3 auteurs, 3 points de vue, 3 drames, 3 manières de disparaître…

Dans ce second acte, Gilles Piazo témoigne : il a vu la lumière disparaître…

Repost 0
commeunratfaitsonterrier - dans La Disparition
commenter cet article
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 10:51

Tout bientôt aux éditions La Matière Noire.

 

« La disparition » est un triptyque en noir et blanc à l'atmosphère angoissante. Rith Banney propose un véritable thriller photographique, un film noir en trois épisodes indépendants, trois story-boards découpés selon un même schéma narratif, trois bobines dont la bande-son a disparu.
Trois auteurs contemporains proposent leur vision de ces histoires, lient les séquences, et donnent à entendre ce qu'il se trame dans, et au-delà du cadre.
« La disparition » se compose de 3 séries de 15 clichés : 3 actes, 3 auteurs, 3 points de vue, 3 drames, 3 manières de disparaître...

Dans ce second acte, Gilles Piazo témoigne : il a vu la lumière disparaître...

La disparition

Repost 0
commeunratfaitsonterrier - dans La Disparition
commenter cet article